L'Afrique Australe

L'Afrique Australe :

Il existe plusieurs définitions de l'Afrique australe :

 Pour certains géographes et économistes elle est constituée de l'ensemble des territoires situés au sud de la forêt équatoriale africaine et comprend le Malawi et le Zimbabwe, voir l'Angola et la Zambie, plus souvent considérés comme faisant partie de l'Afrique centrale ou de l'Est. 

On y rattache également les îles africaines du sud-ouest de l'Océan indien autour de Madagascar (du canal du Mozambique aux îlesMaurice et de la Réunion), ainsi que les îles africaines du sud-est de l'Océan Atlantique.

 Sur le plan de la faune, de la flore et du climat (et en général dans le domaine du tourisme) on limite sa définition aux frontières naturelles constituées par les fleuves Kunene, Kavango et Zambèze ce qui limite la région à l'Afrique du sud et des 2 états enclavés dans son territoire : le Lesotho et le Swaziland ; au Botswana ; à la Namibie et aux parties centrales et sud du Mozambique. 

 

L'AFRIQUE DU SUD :

GEOGRAPHIE :

Située à l'extrémité sud du continent, l'Afrique du Sud s'étend sur  1,221 millions de Km² (plus de 2 x fois la France)


Carte de l'Afrique du Sud.

Les frontières terrestres sud-africaines atteignent 4 750 km (Botswana : 1 840 km ; Lesotho : 909 km ; Namibie : 855 km ; Mozambique : 491 km ; Swaziland : 430 km ; Zimbabwe : 225 km).

Climat :

  • Région du Cap : climat méditéranéen
  • Sud-est, région de Durban : climat de type sub-tropical
  • Côte atlantique : climat désertique
  • Plateaux du nord : climat tropical

Espace montagneux :

Dans la partie est du pays se trouvent les monts du Drakensberg, qui s'étendent du nord au sud sur plus de 1 500 km.

Le point culminant de ce relief étant le Thabana Ntlenyana, au Lesotho, à 3 482 m. C'est dans ce massif que se trouve le plus haut sommet d'Afrique du Sud, le Mafadi, à 3 450 m.

Le massif du Drakensberg est plutôt ancien avec des sommets arrondis ; c'est une zone verdoyante  la montagne retenant les pluies venant de l'Océan Indien. C'est dans ce massif que le fleuve Orange prend sa source.

 

Plaines :

Les plaines se situent principalement dans le Nord-Ouest et dans l'État libre d'Orange, qui sont les greniers céréaliers de l'Afrique du Sud, grâce à la production de blé et de maïs. Le coton est également cultivé. On y pratique aussi l'élevage de moutons.

Le sous-sol est également très riche en or, en diamants, en uranium et en charbon, particulièrement près des villes de Kimberley et Bloemfontein.

Le nord-ouest du pays est occupé par le désert du Kalahari qui s'étend également sur le Botswana et la Namibie, et qui a une superficie de près de 1 million de km2. Caractérisé par ses dunes de sable rouge, c'est un désert semi-aride comportant de nombreuses zones de savanes et quelques arbres tels les acacias à épines et les baobabs. On y observe de nombreuses migrations animales.

Littoraux :

L'Afrique du Sud compte 2 898 km de côtes.

Le long de la façade de l'Alantique, le littoral est plutôt régulier et les côtes mesurent 2 798 kilomètres. Dans le Namaqualand on observe une explosion florale pendant un mois entre mi-août et mi-septembre, où plus de 4 000 espèces végétales fleurissent en même temps, lys, aloes, protéa, etc. . Cette zone est très touristique. La zone du cap de Bonne-Espérance est principalement rocheuse et des colonies de manchots y sont installées. On trouve également l'île aux Phoques Robben Island qui accueille des phoques venant principalement de l'Antarctique.

Plus à l'est, le littoral est une alternance de côtes rocheuses et de plages de sable fin. Certaines zones de baignades sont délimitées par les filets anti-requins, très nombreux le long de certaines côtes sud-africaines.

Les principales stations balnéaires sont à l'est du pays, East London, Jeffreys Bay, Port Elizabeth, Durban…

On trouve également des zones maritimes protégées dans le cadre de Parcs Nationaux s'étendant sur terre et au large, où l'on peut pratiquer la plongée sous-marine.

POPULATION :

L'Afrique du Sud compte 54 millions d’habitants (à mi-2014) répartis en 80,2 % de Noirs, 8,8 % de métis, 8,4 % de Blancs et 2,5 % d'asiatiques (sous-continent Indien). Nation aux phénotypes très variés, l'Afrique du Sud est ainsi en Afrique le pays présentant la plus grande portion de populations dites coloured, blanches et indiennes. Elle est souvent appelée « nation arc en ciel », notion inventée par l'archevèque Desmond Tutu pour désigner la diversité de la nation sud-africaine et qui a remplacé le concept de société plurale employé précédemment par les théoriciens de l'apartheid (1948-1991).

L'égalité des revenus entre les différents groupes de populations n'a pas progressé depuis la fin de l'apartheid et l'Afrique du Sud connaît un taux d'inégalité parmi les plus élevés au monde. C'est toutefois une puissance de référence pour le continent africain avec l'une des économies les plus développées du continent et des infrastructures modernes couvrant tout le pays. C'est la deuxième puissance économique d'Afrique derrière le Nigéria. Le pays se caractérise aussi par une importante population de souche européenne (Afrikaners, Anglo-sud-africains) et par d'importantes richesses minières qui en ont fait un allié indispensable des pays occidentaux durant la guerre froide. L'Afrique du Sud est ainsi la première puissance politique et militaire en Afrique.

La dénomination « République d'Afrique du Sud »  a succédé à celle d'« Union d'Afrique du Sud » le 31 mai 1961, lorsque le pays a cessé d'être une monarchie pour devenir une république.

HISTOIRE :

L'histoire de l'Afrique du Sud est très riche et très complexe du fait de la juxtaposition de peuples et de cultures différentes qui se succèdent et se côtoient depuis la préhistoire. Les Bochimans y sont présents depuis au moins 25 000 ans et les Bantous, depuis au moins 1 500 ans. Les deux peuples auraient, selon des sources limitées à l'archéologie , généralement cohabité paisiblement. L'histoire écrite débute avec l'arrivée des européens, en commençant par les portugais qui décident de ne pas coloniser la région, laissant la place aux néerlandais. Les britaniques contestent leur prééminence vers la fin du XVIIIe siècle, ce qui mène à deux guerres. Le XXe siècle est marqué par le système législatif séparatiste et ségrégationniste de l'apartheid puis par l'élection de Nelson Mandela, premier président noir d'Afrique du Sud, à la suite des premières élections nationales multiraciales au suffrage universel organisées dans le pays.

LE BOTSWANA :

GEOGRAPHIE :

Le Botswana s'étend sur 582 mille Km² (un peu plus que la France)

Sans accès à la mer, il est entouré de l'Afrique du Sud au sud et sud-est, de la Namibie à l'ouest et au nord, de la Zambie au nord et du Zimbabwe au nord-est.

Le climat y est tropical.

Le Botswana est majoritairement plat, formant un plateau vallonné.

Le désert du Kalahari est situé dans le sud-ouest du pays. Il constitue un ensemble hostile de collines rocailleuses, de marais salants asséchés et de buissons épineux. Il couvre pratiquement 70 % de la superficie du pays.

Le delta de l'Okavango, dans le nord-ouest du pays, est le second plus grand delta intérieur du monde avec une superficie de 18 000 km2.

Le pan de Makgadikgadi, un grand désert de sel, est situé dans le nord.

Le Botswana possède divers types d'habitat pour la faune sauvage, dont le delta de l'Okavango, le désert du Kalahari,

 

POPULATION :

Le Botswana compte 2,4 millions d’habitants soit une densité de moins de4 habitants au Km²

Environ 71 % de la population est chrétienne tandis que 15 % n'a pas de religion.

La langue officielle du Botswana est l'anglais. Cependant, 90 % de population parle le tswana. Cette langue est la plus répandue dans le pays. L'afrikaans y est aussi parlé par de petites communautés.

HISTOIRE :

À la fin du xixe siècle, les hostilités éclatent entre les Tswanas, habitant le Botswana, et les tribus Ndebele migrant sur ce territoire depuis le désert du Kalahari. Les tensions montent également d'un cran avec les colons Boers venant du Transvall. Après les demandes d'assistance lancées par les dirigeants Botswana, le gouvernement britannique met le Bechuanaland sous sa protection le 31 mars 1885.

 

La partie nord de ce territoire passe sous administration directe en tant que protectorat du Bechuanaland, formant le Botswana actuel. La partie sud du territoire est intégrée à la colonie du Cap, et fait maintenant partie de la province nord-ouest de l'Afrique du Sud.

 

Lorsque l'Union de l'Afrique du Sud est formée en 1910, englobant les principales colonies britanniques de la région, le protectorat du Bechuanaland n’est pas inclus, son incorporation ultérieure est prévue mais elle n'a finalement jamais eu lieu.